Le pactole des 17 millions de français qui n’existent pas

La France a 67 millions de citoyens (INSEE: https://www.insee.fr/fr/statistiques/1892086…), dont 6,5 millions d’étrangers connus par l’INSEE (INSEE: https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381757, ça inclut les titres de séjour et les « statuts protégés » comme les réfugiés et apatrides). Et BEAUCOUP d’autres qui ne le sont pas, par définition (clandestins).
Il y a 17 millions de personnes en trop dans les dossiers de l’administration (voir par exemple l’article consacré sur Sputnik), même en comptant les 1,8 millions de français expatriés à l’étranger (et qui dépendent d’un système différent).

La fraude des binationaux algériens, marocains et tunisiens (et quelques autres…) est connue: déclarant vivre en France, ils résident en fait tous frais payés au Maghreb, où ils touchent également des prestations sociales locales. Cette fraude-là est en principe facile à identifier et l’administration affirme faire son job. Enfin, ça, c’est pour la presse, parce qu’on découvre régulièrement des français partis faire le Jihad avec « l’aide de la CAF » (prestations touchées indument).

Quid du reste, comme ces 3 millions de centenaires? Si on écarte les très rares affaires d’héritiers détournant les comptes de personnes mortes depuis des années, qui est derrière cette fraude massive et tout bonnement incroyable (sachant que l’administration est sensée demander régulièrement des « preuves de vie » aux personnes âgées touchant des prestations)?

Où passe cet argent, qui le perçoit, et pourquoi l’administration, qui pourchasse les chômeurs jusque sur instagram, laisse cette situation perdurer sans intervenir?
Y a-t-il des ramifications remontant jusqu’aux partis politiques au pouvoir pour se financer de façon occulte? Des caisses noires (partis, administrations locales, services de renseignement) sont elles alimentées par ce biais? Des réseaux mafieux ou terroristes se servent-ils de cet argent pour se financer?

La réponse politique qui sera donnée à ces révélations extrêmement importantes pour les finances des caisses de solidarité françaises donnera en même temps la réponse à ces questions.

Nous sommes dans une République tellement vérolée par la corruption que si la réponse politique n’est qu’une tiède agitation communicante, on saura que ce système est exploité par certains élus et/ou certains partis. La provenance des énormes sommes d’argent liquide circulant en coulisse dans les partis (qu’on pense aux époux Balkany, ou l’affaire des enveloppes d’argent liquide données par les époux Bettencourt, pour ne citer que deux affaires récentes et emblématiques) trouverait peut être une explication, ou une partie d’explication.

Ce qui est sûr, c’est que pendant que le Peuple français honnête est pressuré à mort par les impôts, taxes, contributions et autres prélèvements, toute une frange de la population et de l’administration vit largement au dessus de ses moyens réels.

C’est la troisième République corrompue jusqu’à l’os que notre beau pays subit de plein fouet. Il est temps que ce système cesse. D’une manière, ou d’une autre.

112 Total Views 1 Views Today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *