L’avenir de l’europe, c’est la guerre ou la mort

https://evolutionistx.wordpress.com/2018/12/08/an-open-letter-to-liberals-and-centrists/
Un article édifiant sur ce qui nous attend très bientôt, avec l’effondrement de notre démographie et l’explosion de l’immigration.
La démocratie n’est qu’une façon pacifique pour la majorité d’imposer ses vues aux minorités. On vous fait croire que le pluralisme des opinions et tout ça c’est sain, et ça l’est, jusqu’à un certain point. Le problème c’est quand le pluralisme des opinions recouvre le pluralisme des ethnies, ce fameux « multiculturalisme »: ça aboutit à ce qu’on appelle le « vote tribal ». On ne vote plus pour une opinion politique, mais pour sa « tribu », au sens large: ethnie, couleur de peau, religion.
Le Peuple français (et je parle bien du Peuple, pas des populations) veut plus de participation à la vie politique de la Nation. Le Gouvernement, élu par des minorités sur des promesses de subventions et d’accueil, et élu pour des intérêts privés (on n’a jamais eu autant d’affaires politico-financières que depuis l’arrivée de Macron comme Ministre puis comme Président), confisque le pouvoir.
Le sort qui nous attend, c’est la Yougoslavie, le Rwanda, l’Afrique du Sud, la Libye, la Syrie, bref, la guerre « civile » entre français arqués sur leurs opinions politiques antagonistes et la guerre ethnique contre les populations nord-africaine et sub-sahariennes.
Je dis bien que c’est le sort qui nous attend, je n’ajoute pas un « si » en donnant une pseudo solution. Il n’y a pas de solution. C’est ce qui nous attend, qu’on le veuille ou non, même si Macron, par on ne sait quel miracle, subissait le sort d’un Ceaucescu (exécution pure et simple) ou d’un Boris Eltsine (banni du pouvoir et remplacé par un homme fort qui parvient à redresser la situation).
Notre génération voit déjà les effets du laxisme de nos parents et de notre propre lâcheté. On s’imagine qu’il suffirait de métisser les populations pour qu’il n’y ait plus de conflits. Devinez quoi: aujourd’hui comme hier, les premières victimes des conflits sont les métis.
Je le répète, il n’y a aucune solution. Ce n’est pas une question de racisme ou je ne sais quoi: c’est une règle implacable de l’Histoire, et pas que chez les humains d’ailleurs. Tout est dans l’article, même si il s’adresse aux américains, tout ce qui est exposé là vaut pour l’Europe et la France en particulier.
Préparez-vous.

146 Total Views 1 Views Today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *