Archives de catégorie : News

Il bouge encore!

Les deux mois qui viennent de s’écouler ont été l’occasion de grands chambardements dans nos vies, qui nous ont tenus éloignés malgré nous de Sombre Plume et de nos projets de publication.
Elora a une vie professionnelle et personnelle qui lui laisse très peu de temps à consacrer à sombre Plume, aussi dois-je prendre sur mes épaules la majorité de l’activité du site.
Seulement voilà, depuis septembre, je n’ai tout simplement pas arrêté: je me suis expatrié en Italie, pour les trois ans à venir, puisque je suis désormais officiellement doctorant. Il m’a fallu préparer les entretiens, la paperasse administrative française, la paperasse administrative italienne, la paperasse administrative universitaire, bref, beaucoup de tracas qui m’ont tenu éloigné beaucoup plus que je ne l’aurais voulu.

Mais ça y est, je suis en Italie, et je peux enfin commencer à souffler un petit peu pour animer Sombre Plume. Je partagerais probablement avec vous quelques notes de lecture que j’écris sur Babelio, ainsi que quelques petites choses à voir à Turin, la ville où je vis désormais, histoire de ne pas laisser Sombre Plume dans les limbes comme ces trois derniers mois.

Vous l’avez peut être vu, nous avons publié Saoshyant en août dernier, sans grande fanfare. C’est un projet qui m’est très personnel et assez particulier, qui marque mon premier pas dans un projet au long cours né dans la foulée de mon Liber Satanis. Il s’agissait à l’origine de décrire comment la religion Chrétienne et son Eglise étaient nées, à travers un cycle baptisé Ecclesia. Il y a trois tomes à ce jour, tous rédigés en 2009-2010, et intitulés Saoshyant, Rome et Peste.

Saoshyant, donc, retrace les origines de la religion chrétienne, depuis les origines du messianisme mazdéen (dont le « Sauveur » était appelé « Saoshyant ») que le peuple hébreu a largement croisé lors de son exil à Babylone, vers l’an -500 avant notre ère, jusqu’à la fondation formelle de l’Eglise catholique romaine, vers l’an 60.

A mi-chemin entre œuvre littéraire (reprenant la forme du Liber Satanis) et interprétation historique romancée, Ecclesia l’une de mes œuvres les plus intimes et personnelles.

Lorsque j’ai commencé à travailler sur Liber Satanis, mes recherches m’ont amené à découvrir des textes religieux que je ne connaissais absolument pas, comme l’Evangile de Judas, les évangiles Gnostiques, les apocryphes chrétiens ou encore les écrits dits « inter-testamentaires », c’est à dire décrivant des faits s’intercalant entre l’Ancien Testament et le Nouveau Testament. Je n’ai jamais été très religieux, mais je dois avouer que découvrir et pénétrer l’envers du décor m’a totalement fait perdre la Foi. De cette désillusion est né le cycle Ecclesia, et donc Saoshyant, qui fournit ma vision de l’acte de naissance du christianisme en tant que religion.

Il est très intéressant pour moi, en tant qu’auteur, de revenir à ces textes que j’ai écrit il y a déjà 7-8 ans, à une période de ma vie qui était très particulière. Ma vision a en effet beaucoup évolué depuis: si je ne me revendique certainement pas croyant en une quelconque religion, je ne suis pas non plus athée, me considérant plutôt comme agnostique, c’est à dire à l’esprit « ouvert » aux mystères et au métaphysique/surnaturel.

Nietzsche, que j’ai lu à cette période, parlait de briser les Idoles. C’est exactement ce qu’a été Ecclesia pour moi: la destruction de mes idoles, de mes illusions religieuses. J’ai, depuis, découvert Carl Jung, et assume totalement ma pratique de la « magie » chaote (peu assidue, je dois le reconnaître).

Liber Satanis donnait la parole aux réprouvés des textes sacrés des monothéismes orientaux. Saoshyant est le point de départ d’un voyage matérialiste vers la spiritualité. J’espère que vous l’apprécierez.

Je devrais en principe faire paraître le second volet d’Ecclesia, intitulé Rome, d’ici la fin de l’année, vraisemblablement pour Noël. A très bientôt, donc.

Cinq ans!

Personal Growth, by Hydrocean (deviantart)
Personal Growth, by Hydrocean (deviantart)

Et  nous revoilà pour un nouvel anniversaire dans cette plus-si-nouvelle formule qui nous plaît beaucoup plus (et nous prend, il est vrai, moins de temps)!

 

Difficile d’imaginer à quel point le temps passe vite, quand on a la tête prise dans le travail quotidien…

L’année qui vient de s’écouler a été malheureusement plutôt tranquille sur Sombre Plume,  en tout cas un peu trop  notre goût. J’aurais adoré pouvoir enfin annoncer la publication du premier ouvrage que nous voulions produire avec Tiephaine, une édition du Paradis Perdu de John Milton, et illustrée avec les aquarelles de William Blake, mais nous n’avons tout simplement pas eu le temps de travailler dessus comme il le faut. S’y ajoute le fait que nous ne courons pas après l’argent et la notoriété, et que de ce fait, un tel projet ne peut se faire aussi vite que nous le voudrions pour de bêtes problèmes de financements…

Quelques tendances sont apparues cette année, et contrairement à ce que nous aurions cru, l’article de Tiephaine sur l’imposture pseudo-chrétienne du 21e siècle a eu un succès considérable (pour un site comme le nôtre). Avec plus de 500 visiteurs uniques sur cet article, c’est sans conteste celui qui a eu le plus de succès, dépassant largement le cadre de notre audience habituelle. Cela témoigne d’une part d’un intérêt certain pour les thèmes religieux, et surtout, l’absence totale d’insultes et de mails rageurs prouve que l’intérêt que vous y avez porté était sincère (ou alors, nos filtres anti spam sont réellement efficaces…). D’autres articles sur ce thème devraient paraître sur Sombre Plume cette année.

Autre tendance, la série d’articles de Tiephaine sur l’écriture au sens large a semblé vous intéresser près d’un millier de vues cumulées pour les trois articles. Là encore, cela témoigne des doutes auxquels les auteurs en herbe peuvent être confrontés. Il faut dire que ce marché est totalement en crise, avec des auteurs médiocres mis en avant alors que des auteurs originaux sont totalement mis de côté et noyés dans l’océan de l’autopublication…

J’ai également été surprise de voir à quel point mon article intitulé « Ruptures et Continuations » avait pu avoir son petit succès, avec 250 lecteurs uniques. Il faut croire que même si nous nous en défendons, les relations sentimentales sont au cœur de nos préoccupations et nous amènent à farfouiller sur d’obscurs sites tels que sombre Plume pour trouver des réponses à nos angoisses.

Un petite déception cependant concernant la série d’articles sur l’absinthe, qui a été peu suivie, malgré le travail que nous avions mené (surtout Tiephaine).

Enfin, il est nécessaire de préciser que ce petit « top » ne comprend pas les articles à tonalité politique que Tiephaine avait posté au cours de l’année écoulée. Nous avons fait le choix de les supprimer, après avoir constaté l’explosion de visites en provenance de sites géographiques liés aux réseaux de surveillance tant américains que français ou allemands. Ces visites amenaient un ralentissement de notre site et empêchaient la lecture sereine de nos articles, y compris ceux qui n’avaient rien de politiques. Si bien sûr il ne s’agissait pas de surveillance active comme certains sites peuvent être surveillés, le fait de voir des ordinateurs branchés à Langley, Washington et autres ne nous a pas fait vraiment plaisir. Donc, désormais, plus aucun contenu politique sur Sombre Plume n’est disponible ou ne sera publié, et force est de constater que nous n’avons plus aucun problème de trafic et de bande passante…

Concernant les projets que nous allons tenter de mener cette année:

  • Je devrais écrire une petite série d’articles sur la Magie du Chaos et notre vision de celle-ci. Elle devrait commencer dans le début de l’été et se poursuivre jusqu’à la fin de l’année.
  • Tiephaine devrait en principe rédiger une série d’article sur les religions et leurs origines, et devrait également s’essayer à la présentation bibliophilique d’ouvrages anciens qu’il a glanés ces dernières années.
  • Nous continuons de travailler sur la publication d’ouvrages en version papier, et envisageons de créer notre propre entreprise d’édition pour pouvoir publier décemment nos écrits et les ouvrages que nous estimons injustement délaissés.

Nous vous souhaitons une belle année en notre compagnie!

Elora

Le Grand Chaos

Elora et moi avons décidé de faire repartir Sombre Plume de zéro. Nous avons évolué tous les deux depuis les 4 ans que nous tenons la barque (tant bien que mal), et nous voulions tout changer de fond en comble depuis déjà pas mal de temps. Attendez-vous donc à  quelques changements…

Nous allons essayer de tenir un peu plus sérieusement la maison, malgré nos projets professionnels qui nous prennent un temps monstrueux.

Je profite de ce petit billet pour signaler à ceux et celles qui nous suivent qu’ils pourront me retrouver au début du mois d’avril dans la revue Absinthe #15 publiée par le collectif Hénose, avec une très courte nouvelle d’ambiance intitulée Le Tertre, déjà publiée en novembre 2012 dans Klaatu Mag #3.
En tant qu’auteur, cela fait super plaisir de voir un de mes textes republié, même si en l’occurrence il s’agit d’un texte « de jeunesse » qui n’a pas grand chose à voir avec mes travaux actuels. Quoique..?

Ma nouvelle Werwolf est toujours disponible chez House Made of Dawn, qui avait également publié l’année dernière Caucasus. Cette dernière est pour le moment indisponible, mais devrait revenir très bientôt.

Et bien sûr, d’autres projets en cours devraient aboutir d’ici quelques mois, l’occasion pour moi de revenir avec quelques bonnes nouvelles!